Tromperie au faux fournisseur, le business lucratif par la fraude

Chaque année depuis 6 années consécutives, Euler Hermès, le leader européen de l’assurance fraude et le Réseau des Directeurs Financiers et de Contrôle de Gestion (DFCG), sonde un panel d’entreprises françaises sur les risques et la prévention en matière de Cybercriminalité. Dans sa retranscription infographique de 2019, intitulée “Fraude & Cybercriminalité : quelle menace pour les entreprises ?” le constat est le suivant : une entreprise sur 4 a subi au moins une fraude avérée en 2018.

Et sur la première marche du “top five” des tentatives de cyberattaques, the winner is : la fraude au faux fournisseur.

Tour d’horizon sur la cyberattaque la plus redoutable pour les entreprises.

 

Le faux fournisseur ou comment gagner des millions en un coup de fil

Nous serons tous d’accord pour dire que la menace s’intensifie d’année en année, essentiellement liée à la digitalisation accrue des moyens de communication en entreprise.

Nous avons pu échanger avec vous autour de différentes cybers menaces auxquelles nos entreprises, en France comme ailleurs, doivent faire face, notamment le phishing, les logiciels malveillants comme les ransomwares. Mais la plus dommageable reste de loin la fraude au faux fournisseur.

Encore une cyberattaque par ingénierie sociale, puisque nous sommes face à une usurpation d’identité avec manipulation par la peur et l’urgence.

Pour rappel, en 2016, elle a coûté près d’1,6 millions à un des plus gros équipementiers automobiles.

Et plus récemment, profitant de l’urgence et de la pénurie des protections nécessaires à l’exercice de leur métier de soignants, des grossistes approvisionnant les pharmacies et les hôpitaux ont été bernés par une société fantôme. Montant de l’arnaque : 6,6 millions d’euros !

 

Mode opératoire du cybercriminel

Cette technique de fraude est sournoise. En effet, quoi de plus normal qu’un paiement fournisseur. De plus, cette méthode exploite des processus habituels dans les entreprises. Tout paraît vrai, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Elle est donc difficile à détecter rapidement. Ça peut durer plusieurs mois.

Chaque année, cela représente près de 300 millions d’euros de préjudice pour les entreprises françaises. Les fraudeurs sont souvent très persuasifs. L’illusion est impressionnante. Alors voici ce qui doit absolument vous interpeller.

Le détail le plus visible est le changement de compte, surtout si ce changement est lié au pays destinataire des comptes.

Voici deux astuces pour vérifier l’authenticité du compte :

  • Le code ISO du pays doit apparaître sur l’IBAN. Ce sont les 2 premières lettres inscrites en capitale (exemple : FR pour France, CY pour Chypre). Et il doit être repris dans le code BIC en 5ème et 6ème position.
  • Ayez recours à l’IBAN Check pour les comptes français de vos fournisseurs. Il vous confirmera le lien entre le SIREN et l’IBAN du propriétaire du compte.

Autre point de vigilance, nous en avons parlé dans chacun de nos articles autour de la cybercriminalité, tels que la fraude par phishing. Vérifiez l’identité de votre interlocuteur ainsi que ses coordonnées. L’adresse mail doit être complète avec nom et prénom correctement orthographiés, et un nom de domaine connu et vérifié.

Souvenez-vous, les hackers sont plus que créatifs, ils maîtrisent leur sujet et ont la capacité d’utiliser les emails qui ressemblent, à une lettre près, à celle de votre fournisseur…ou à la vôtre. De ce fait, il s’interpose entre vous et votre fournisseur en interceptant vos mails respectifs, en y répondant à votre place, et en donnant l’illusion que l’information est bien réceptionnée de l’autre côté.

Et si malheureusement, la fraude est avérée, contactez votre banque afin qu’elle bloque les fonds  de votre entreprise dans les meilleurs délais, et portez plainte auprès de la police ou de la gendarmerie.

Alors si nous devions ne retenir qu’une chose, encore une fois, ne cédez pas à l’urgence.

Agissez comme un “profiler”, enquêtez, chercher les indices, soyez attentifs au moindre de détails. Faites de la cybersécurité votre leitmotiv et votre entreprise ne s’en portera que mieux.

New call-to-action

Par Vanessa Lozevis

" La vraie valeur d'un homme réside, non dans ce qu'il a, mais dans ce qu'il est " - Oscar Wilde

Partagez cet article

Encore un peu de lecture ?

Les activités ludiques en télétravail

Comment ne pas se sentir isolé ou déconnecté de son entreprise, de son équipe, de ses collègues, quand nous sommes en télétravail ?

4 astuces pour communiquer à distance

Dans cet article nous vous proposons quelques astuces pour bien communiquer à distance et garder le lien avec vos équipes !

Le télétravail chez Provectio : retour d’expériences

Comme pour vous, chez Provectio, le télétravail est de rigueur en cette période de confinement imposé ! Quatre collègues ont accepté de nous faire leur retour d’expériences sur ce nouveau mode de travail… pas si nouveau pour certains !

Inscrivez vous à la newsletter